PLAYLIST #1 : « Fall In Love », pour l’amour du sample

« Le cœur de l’homme est un instrument de musique et il contient une musique grandiose ». Ce sont les mots d’Osho, un maître sprituel indien des sixties, très controversé certes, mais dont les élucubrations ont largement de quoi ébranler les excentriques, les âmes sensibles et autres rêveurs fantasques. Et là me vient l’envie de raconter à ces derniers une histoire. Celle d’un morceau du pianiste et compositeur de jazz Gap Mangione, « Diana In An Autumn Wind », titre éponyme de son premier album solo éclos en 1968. Sur cet album, Mangione est accompagné du batteur Steve Gadd et du bassiste Tony Levin, mais aussi de son frère, Chuck, bugliste de son état, avec qui il a fait ses premières armes.

« Diana In An Autumn Wind » n’a pas échappé à la loi du sample, rigoureusement appliquée par de grands noms du hip-hop parmi lesquels Talib Kweli (« Shock Body » sur l’album « Quality »), Ghostface Killah (« Iron’s Theme » sur « Supreme Clientele »), Jaylib (« The Official » sur l’album « Champion Sound ») ou encore Slum Village (« Fall In Love » sur Fantastic Volume 2). Et c’est à l’écoute de ce dernier, que les délires d’Osho me reviennent en tête. Dans le sens où il s’agit de la parfaite musique de fond… Les premiers membres de  Slum Village, Jay Dee, T3 et Baatin, trois rappeurs undergroud de Détroit, y conseillent : « Don’t sell yourself to fall in love, with those things you do ». 

Jay Dee (ou J Dilla), membre de Slum Village donc, élevé au panthéon des plus grands beatmakers et producteurs de hip-hop, sample le jazz de Mangione. Il sample avec son groupe, il sample en solo, en duo, et surtout… inspire ses disciples.

• DE FLYING LOTUS…

…AU PIANISTE ROBERT GLASPER (pour qui « le hip-hop est le nouveau jazz »)…

… EN PASSANT PAR LES JEUNES PRODIGES DU GROUPE DE JAZZ BadBadNotGood.

• MIXS ET REMIXS FLEURISSENT ENCORE ET TOUJOURS SUR LA TOILE.  

A écouter chacun de ces morceaux jusqu’au bout, on finira par entendre Osho divaguer encore : « Un homme sans amour ne connaîtra jamais cette musique et ne saura jamais quelle était la musique qu’il portait dans son cœur. C’est seulement à travers l’amour que la musique commence à prendre vie, elle se réveille et cesse d’être potentielle pour se convertir en réalité. » 

Katia Touré 


Une réflexion sur “PLAYLIST #1 : « Fall In Love », pour l’amour du sample

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s