Des papillons dans le ventre

« Thrust ». 1974. Herbie Hancock joue la sensualité. Du jazz-funk raffiné sur piano électrique. Les papillons dans le ventre ne supportent pas l’eau de rose. Ils sont plutôt féroces et vont droit au but. On ferme les yeux. Sexy et luxurieux.

 

« In A Dream ». 2009. Gretchen Parlato joue le romantisme. Une voix cristalline sur des onomatopées , des accords et des silences classieux (signés Lionel Loueke). Les papillons dans le ventre volent et glissent sur l’eau de rose. Ils sont très colorés et s’installent allègrement. On ferme les yeux. Tendre et charmant.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s