Erik Truffaz Quartet : Doni Doni

4851643_6_18f2_2016-01-20-137f773-25258-8e7agz_279df6a28252e9b2881c25866402e4bb

L’inclination d’Erik Truffaz pour les échappées en terres plus ou moins connues n’est pas un mystère. Avec “Doni Doni”, il étanche une nouvelle fois sa soif d’éclectisme en se tournant vers le Mali mais aussi en cultivant blues, hip-hop, ambiances électroniques et funk rock. En bambara, “doni doni” signifie “petit à petit”. Cette locution reflète la direction du disque : il n’y a point de virtuosité exubérante. Cela est d’autant plus vrai pour les morceaux sur lesquels s’invite, en bambara, la chanteuse bamakoise Rokia Traoré : Comptine, Dji’kin, Doni Doni et Seydou – un titre aux accents wassoulou qui consacre le banjo au lieu du traditionnel ngoni dont il est le descendant. Épatant ! Kudu et Szerelem témoignent également du caractère dépouillé mais franc de ce “Doni Doni”. Le quartette d’Erik Truffaz  (où le batteur historique Marc Erbetta a cédé sa place à Arthur Hnatek) marque ainsi son retour après trois ans de silence. Au côté du trompettiste, on retrouve le rappeur Oxmo Puccino, orfèvre du verbe dans la langue de Molière, né à Ségou, lui aussi au Mali. Il clôt l’opus avec de savoureuses punchlines sublimées par sa voix de stentor et son flow poétique. “L’ouïe allongée le long du cuivre”, on s’incline devant la virtuosité d’un quartette  qui ne cesse de se réinventer. • Katia Touré

Erik Truffaz (tp), Benoît Corboz (elp, p), Marcello Giuliani (b, bjo), Arthur Hnatek (dm), Rokia Traoré (voc), Oxmo Puccino (voc). Bruxelles, Studio ICP, Mai 2015.

Chronique **** parue dans le numéro °681 de Jazz Magazine (Mars 2016)


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s