« The Soft Land Of Make Believe » de Frank Minion

Frank Minion

“The Soft Land Of Make Believe”

Bethlehem – 1961

MI0002103335

“Knowbody knows the jazz I’ve heard… But J.C Heard”. Il ne s’agit pas d’un remix du spiritual Nobody knows the trouble I’ve seen. Plutôt d’une superbe version signée d’un certain Frank Minion. C’était un soir de décembre. Je me frottais à la dextérité d’un digger de haut vol avec qui je ne jurais que par le jazz psyché. Et si on mettait de côté les cosmogonies chimériques de Sun Ra ? Tiens, du jazz vocal. Mince, sur la pochette, un black, Minion donc, en costard blanc et nœud pap’ devant un micro qui va nous la jouer gospel profane… Et bien, ma méfiance se désagrège pronto. Introduction To Black Opium Street. Un jazzman flâne le long d’une rue et raconte ses amis, ses amours, sa musique, à travers cinq thèmes poétiques. Le tout parmi une ribambelle de standards sur lesquels il joue de sa voix polymorphe. Round Midnight, So What ou Flamenco Sketches – qui se trouve, en réalité, être l’instru d’un certain All Blues. Mais il y a là Bill Evans (p), Paul Chambers (b), Jimmy Cobb (d) ! Vous me suivez ? Et il y a aussi Tommy Flanagan (p) et Danny Richmond, le batteur de Mingus ! De quoi fournir une approche plus attachante que le vocalese de Jon Hendricks et ses acolytes. De plus, Minion joue aussi les blues shouters sur Watermelon et, avec You I Love, s’inspire du rhythm’n’blues de Mickey & Sylvia (Love Is Strange que pour ma part j’ai découvert grâce au film “Dirty Dancing”). Et dire qu’il s’agit du seul et ultime disque de Minion. On lui en voudrait presque. • Katia Dansoko Touré


Une réflexion sur “« The Soft Land Of Make Believe » de Frank Minion

  1. J’adore cet album, et il faut d’ailleurs aussi mentionner le merveilleux bassiste George Tucker, du Horace Parlan trio, virtuose comme Mingus, qui rend cet album magnifique, avec de sublimes paroles (The Laughing Boy est superbe, et la basse de Tucker n’y est pas pour rien ; mais par contre, pourquoi tout le monde croit qu’il n’a enregistré qu’un seul album ? J’en possède un deuxième, pas un chef-d’oeuvre comme celui-ci mais pas mauvais du tout….

Répondre à Romain Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s